Image d'un jour / Picture for a day


Alain Crocq

« Alex »

Série : « Les Gueules Cassées »

Technique mixte sur papier marouflé sur toile – 2009 – 130 x 97 cm

Signature et dédicace au dos

Provenance : atelier de l'artiste

Series : « Les Gueules Cassées »

Mixed media on papier glued on canvas – 2009– 130 x 97 cm

Signature and dedication on the reverse

Origin : artist's studio

 

  GALERIE ANNA-TSCHOPP

  197, rue Paradis

  13006 Marseille

  +33 (0)7 60 69 19 55

  atschopp197@gmail.com

 

 

  Heures d'ouverture

  Jeudi, Vendredi, Samedi

  de 11h00 à 19h00

  Tous les jours sur rendez-vous

  Opening hours

  Thusday, Friday, Saturday

  from 11:00 to 19:00

  Every day by appointment

 


Le mot du marchand :

On peut discerner plusieurs périodes dans la carrière de peintre d’Alain Crocq. Celle qui nous interpelle le plus est fort courte et va de 2009 à 2011. Elle se résume à la série des « Gueules cassées ». Médecin d’un centre de santé mutualiste dans une zone portuaire Alain Crocq côtoie trop la misère pour ignorer que derrière la productivité, le consumérisme, la magnificence affichée de la société industrielle se déploient trop souvent en corollaire, la souffrance, la maladie, l’ostracisme et la ségrégation. Les « Gueules Cassées » sont ces accidentés de la vie qui portent en eux-mêmes les cicatrices de peines intériorisées, les stigmates d’une vie fracturée par les séparations, les rêves brisés, les déceptions. Ils sont notre miroir et nous offrent l’image de ce qui est peut-être l’essence même de la vie : une sorte de parcours jalonné d’épreuves intimes dont jamais personne ne ressort vraiment indemne. L’artiste traduit ce parcours au moyen de figures très en relief se découpant sur un fond lisse, sombre, sans fioritures ni ornements. En clinicien il observe, constate et pose un diagnostic qui ne manque pas d’empathie. Après 2011 Alain Crocq ne retrouvera plus vraiment l’authenticité de sa démarche et plutôt que de se caricaturer lui-même préférera abandonner la peinture.

 

Word of the merchant :

We can discern several periods in Alain Crocq's career as a painter. The one that challenges us the most is very short and goes from 2009 to 2011. It comes down to the series of "Gueules cassées". Doctor in a mutual health center located in a harbour area Alain Crocq is too close to misery to ignore that behind productivity, consumerism, the magnificence displayed in industrial society, too often unfold as a corollary, suffering, illness, ostracism and segregation. The "Broken Maw" are those    life victims that bear within themselves the scars of internalized sorrows, the stigmas of a life fractured by separations, broken dreams, disappointments. They are our mirror and offer us the image of what is perhaps the very essence of life : a sort of journey punctuated by intimate hardships from which no one never really comes out unscathed. The artist translates this journey's outcomes by means of faces into high relief standing out against a smooth, dark background, with no frills or ornaments. As a clinician he observes, reports and raises a diagnosis that does not lack empathy. After 2011 Alain Crocq will not really find the authenticity of his approach and rather than to make a caricature of himself will prefer to abandon the painting.





 

Image d'un jour / Picture for a day

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.