Redondance programmée



Ceux de nos lecteurs qui se frottent fréquemment à l’envoi de mails en nombre savent probablement ce qu’est le «A/B testing». Pour les lecteurs non familiers du processus il s’agit tout simplement de jauger la qualité de sa communication. Pour ce faire le «A/B testeur» divise sa liste de correspondants en deux et envoie à chacune d’entre elles une version différente de son message. Différente par le texte, par l’image ou par la composition graphique. Le retour qu’il en obtient lui permet de juger de la plus «communicante» des deux versions et ainsi peaufiner son modèle. Le procédé n’est pas nouveau. Nous avons ainsi entendu dire, mais est-ce vrai, qu’il avait existé une variante de «A/B testing» utilisée dans le cadre d’une déontologie critiquable. La méthode consistait à diviser un ensemble de prospects en deux. Au premier groupe était annoncée une hausse et à l’autre une baisse. L’opération était alors réitérée avec les «gagnants» du premier tour, et ainsi de suite. Quand le nombre de prophéties réalisées était supposé probant chacun des membres du dernier groupe était jugé suffisamment «mûr» pour que lui soit proposée une suite «en réel». Galerie Anna-Tschopp à qui ces pratiques sont étrangères s’essayera à lancer sa première campagne «A/B testing» à l’occasion de la parution d’une prochaine «Les Brèves d’Anna». Désireux de rester au plus près de l’innovation nous proposerons de fait un «AB/BA testing». C’est-à-dire que tous nos abonnés recevront deux fois la même version mais au moyen de deux canaux différents. Nous voudrions en effet mettre deux routeurs en concurrence quant à la «délivrabilité» et au suivi des messages qui leur sont confiés. Un bien long laïus donc pour informer nos lecteurs que le visionnage en double d’un de nos prochains messages ne sera pas dû à un abus de boissons alcoolisées.



Zoographos



Galerie Anna-Tschopp a abdiqué provisoirement la maîtrise régalienne de ses choix et a délégué le commissariat de sa prochaine exposition aux artistes y participant. Nous n’avons choisi ni la thématique ni les œuvres proposées mais ne les renions pas pour autant. A l’origine il s’agissait d’un projet porté par Patrick Moquet pour «Manifesta Marseille 2020». Ce projet n’a pas reçu l’aval des instances officielles mais nous l’avions jugé suffisamment abouti pour le présenter en ouverture OFFicieuse de la manifestation courant juin. Le confinement nous a cependant obligé à le reporter et c’est finalement du 5 au 30 novembre 2020 que nous le présenterons. Pour ne pas abâtardir l’idée initiale il nous a paru judicieux de confier sa mise en œuvres à son promoteur. Ce dernier et les deux artistes associées seront présents le 7 pour formuler chacun à sa manière la démarche de sa participation.


Marc fait un carton



Pour les initiés Marc Petit signe ses œuvres «Marc». Nous avions même nommé ainsi l’exposition que nous avions organisée avec lui en janvier 2013. Cette année il a accepté de réaliser notre carton de vœux pour 2021. Il s’inscrit ainsi dans cette impressionnante lignée de grands dessinateurs que Galerie Anna-Tschopp a jusqu’à présent réussi à mobiliser dans le cadre de ses vœux. Nous lui sommes extrêmement reconnaissants, ainsi qu’à ses prédécesseurs, de savoir prêter talent et renommée à la construction de notre réputation. Il est toujours réconfortant surtout en des temps très perturbés de se savoir soutenus par de tels artistes. Remercions donc encore une fois Gérard Eppelé, Vladimir Velickovic, Sergio Birga, Bernard Morteyrol, Jean-Jacques Surian, Gérard Guyomard, Raymond Berbiguier, Hatem Akrout, Patrick Moquet, Gibergues, Yacine Hachani et aujourd’hui Marc Petit de l’indéfectible appui qu’ils n’ont jamais cessé de nous manifester.  Quoique essentiellement reconnu pour sa sculpture Marc Petit sait aussi se montrer très bon dessinateur pour qui cependant rien n’est jamais certain en cette matière. Il nous rappelle Vladimir Velickovic qui disait avoir beaucoup transpiré à la réalisation de son carton car il y allait de son image de marque, même dans le cadre d’une diffusion limitée. Connaissant un peu Marc Petit nous ne doutons pas que comme ses prédécesseurs il saura se hisser à sa hauteur de la tâche.


Actuellement visibles à la galerie