Vitrine mise en place le 1909/2020



Jean-Jacques Surian

 

« Sans titre »

Jean-Jacques Surian

« Sans titre »

Série : « Psycho-intérieur »

Huile sur toile – 2020 – 120 x 73 cm en diptyque

Provenance : atelier de l'artiste

Series : « Psycho-intérieur »

Oil on canvas – 2020 – 120 x 73 cm in diptych

Origin : artist's studio


Informations connexes :

Autres vues :


Le mot du marchand :

Tableau appartenant à la série « Psycho-intérieur ». L’artiste quoique n’y apparaissant pas directement est au centre de l’œuvre. Le vrai sujet est son adolescence, du moins le souvenir qu’il en a ou telle qu’il la rêve. Il s’agit de sa chambre des années 1950 : le « Teppaz », les ­surprises-parties, les romans de « série noire », les filles en pull Jaccard. Sa présence est toutefois suggérée par la référence même au tableau d’Edouard Manet « Le bar des Folies Bergère ». En effet dans l’œuvre originale le personnage de droite est considéré comme être ­Manet lui-même. Le peintre s’introduit donc dans le tableau, mais pas directement dans l’acte de peindre ou de se peindre. « ­Psycho-intérieur » est une série dans laquelle Jean-Jacques Surian s’interroge graphiquement sur son passé et sur les éléments de ce passé qui ont participé à la construction de sa personnalité. Sa mère apparait donc ici en prêtant son visage à la serveuse du bar et la référence à Manet n’est pas gratuite. Il est pour lui le peintre qui a ouvert la porte à l’art moderne.

Word of the merchant :

Painting belonging to the "Psycho-interieur" series. The artist, although not directly appearing there, is at the center of the work. The real subject is his adolescence, at least his memory of it or as the way he dreams of it. It's about his bedroom from the 1950s: the "Teppaz", the surprise parties, the "black series" novels, the girls in Jaccard sweater. His presence is however suggested by the very reference to Edouard Manet's painting "Le bar des Folies Bergère". Indeed in the original work the character on the right is considered to be Manet himself. The painter therefore enters the picture, but not directly in the act of painting or of painting himself. "Psycho-interior" is a series in which Jean-Jacques Surian graphically questions his past and the elements of this past that have contributed to the construction of his personality. Her mother therefore appears here, lending her face to the waitress at the bar, and the reference to Manet is not free. He is for him the painter who opened the door to modern art.


Œuvres de la même série :


Œuvre originale :