Sergio Birga

 

« Gas »

Sergio Birga

« Gas »

Série « Soutien au Vietnam »

Huile sur toile – 1967 – 60 x 92 cm

Signature en bas à droite - Signature, titre et date au dos

Provenance : atelier de l'artiste

Series « Soutien au Vietnam »

Oil on canvas – 1967 – 60 x 92 cm

Signed lower right - Signature, title, and date on the reverse

Origin : artist's studio


Informations connexes :

Autres vues :


Mot du marchand :

« Charge » est le coin droit de la moitié inférieure d’un tableau détruit par son auteur. L’œuvre complète fut montrée en 1967 à «La Mutualité» à Paris dans le cadre d’une exposition dédiée au soutien de la lutte vietnamienne contre les Etats-Unis. Par la suite Sergio Birga la remisa car elle présentait pour lui des défauts de composition et surtout une ambiguïté polique. A l’époque Il considérait en effet ses peintures comme des «armes» anticapitalistes et anti-impérialistes qui ne pouvaient supporter la moindre équivoque dans l’idéologie proposée. D’abord devenue inappropriée dans le cadre d’un strict respect de l’orthodoxie militante, « Charge » tourna par la suite obsolète dans son objectif du fait de la fin du conflit. Quoique mécontent de l’ensemble pour les raisons exprimées ci-dessus, Sergio Birga n’en trouvait pas pour autant que tout devait disparaître. Au moment de la détruire il décida de préserver ce qui à ses yeux méritait conservation. La partie «saine» fut donc découpée au plus juste dans une géométrie très particulière ignorant lignes et angles droits. Ce reliquat de peinture «activiste» fut ensuite roulé et oublié. Connaissant notre intérêt pour la série « Soutien au Vietnam » Sergio Birga l’a recherché et nous l’a proposé fin 2018. Notre problème fut alors de remettre dans une configuration présentable et autonome un vestige dont la qualité principale était d’être un témoignage sur des modes d’expression d’un engagement politique aujourd’hui disparus. Nous avons dans un premier temps demandé à Sergio Birga de «re-signer» son travail puisque les marques originales avaient disparu de la partie conservée. Par la suite comme sa forme très libre interdisait toute tension classique sur châssis, à moins de perdre encore en surface, nous avons opté pour un marouflage, lequel avait pour avantage de préserver l’aspect de «sauvegarde par reconstruction» de cette œuvre. Caractéristique que nous avons souhaité souligner à l’aide d’un photomontage replaçant la partie épargnée dans son tout original.

Word of the merchant :

"Charge" is a painting's lower left corner destroyed by its author. The full work was shown in 1967 at "La Mutualité" in Paris as part of an exhibition dedicated to supporting the Vietnamese struggle against the United States. Subsequently Sergio Birga shelved it because it presented in his eyes flaws of composition and especially a political ambiguity. At the time, he considered his paintings as anticapitalist and anti-imperialist "weapons" that could not bear the slightest equivocation in the proposed ideology. At first inappropriate for strict adherence to militant orthodoxy, "Charge" turned out to be obsolete in its purpose because of the end of the conflict. Although dissatisfied with the whole for the reasons expressed above, Sergio Birga did not find that everything should disappear. At the moment of destroying it he decided to preserve what for him deserved to be saved. The "sane" part was therefore cut to the most restricted portion in a very particular geometry taking no account of right lines and right angles. This residue of "activist" painting was then rolled and forgotten. Knowing our interest in the series "Soutien au Vietnam" Sergio Birga has looked for it and proposed it to us at the end of 2018. Our problem was then to put in a presentable and autonomous configuration a vestige whose main quality was to exist as a testimony on political commitment's expression modes that have now disappeared. We first asked Sergio Birga to "re-sign" his work since the original marks had been cut off from the preserved part. Subsequently, as its very free form prohibited any conventional tension on a frame, unless losing still more surface, we opted for a marouflage, which had the advantage of preserving the aspect "safeguarded by reconstruction" of this work. Characteristic that we wanted to highlight with a photomontage replacing the spared part in its original.


OEuvre initiale :


OEuvres de la même série :


 OEuvre de la même série appartenant aux collections du musée des Invalides à Paris :



 

Intérêt d'achat / Purchase interest

 

  GALERIE ANNA-TSCHOPP

  197, rue Paradis

  13006 Marseille

  +33 (0)7 60 69 19 55

  atschopp197@gmail.com

 

 

  Heures d'ouverture

  Jeudi, Vendredi, Samedi

  de 11h00 à 19h00

  Tous les jours sur rendez-vous

  Opening hours

  Thusday, Friday, Saturday

  from 11:00 to 19:00

  Every day by appointment