GIBERGUES

 

« Autoportrait »



GIBERGUES

« Autoportrait »

Huile sur toile – 2014 – 130 x 89 cm

Signature en bas à droite – Titre, date, technique et dimensions au dos

Provenance : atelier de l'artiste

Oil on canvas – 2014 – 130 x 89 cm

Signed lower right – Title, date, painting technique and size on the reverse

Origin : artist's studio


Informations connexes :

Autres vues :


Le mot du marchand

Si le travail de GIBERGUES est très influencé par le cinéma, si ses personnages doivent beaucoup à Frederico Fellini et aux créatures démesurées qui incarnent les fantasmes du réalisateur, il n’en demeure pas moins que l’artiste, au moyen de cette filmographie, porte essentiellement son regard sur ses contemporains. Or quoi de plus contemporain que lui-même ou ses proches, même si ses derniers ne le sont que par médias interposés ? Dans ses portraits et autoportraits GIBERGUES pose le problème de la représentativité. Faut-il respecter la réalité photographique ou bien la transgresser pour tenter d’atteindre une épaisseur psychologique, une personnalité ? Délibérément il choisit de forcer le trait et souligne certains défauts ou disgrâces sachant que de ces derniers surgissent l’empathie ou le rejet.

à propos de l'oeuvre : cet autoportrait en pied nous renseigne sur la technique de peinture de GIBERGUES, lequel recourt à une brosse large avec laquelle il effectue tout son tableau, soit en utilisant le plat, soit la tranche.

Word from the merchant

If GIBERGUES' work is very influenced by the movies, if his characters owe a lot to Frederico Fellini and to the disproportionate creatures who embody the director's fantasies, the fact remains that the artist, through this filmography, essentialy takes a look at his contemporaries. But what is more contempary than oneself or one's relatives, even if these lasts are that way only through medias ? In his portraits and self-portraits GIBERGUES poses the problem of representativeness. Should one respect the photographic reality or transgress it to try to reach a psychological depth, a personality? Deliberately he chooses to overdo the line and emphasize some defects or disgracious shapes knowing that from these emerge empathy or rejection.

related to the work : this self-portrait in full length tells us about GIBERGUES painting technique, which employs a wide brush with which he does his whole painting, either using the dish or the edge of this one

 OEuvres de la même série :