Jean-Jacques Surian

 

« Dien Bien Phu »

Jean-Jacques Surian

« Carrière Perasso »

Série : « Histoires marsaillaises »

Pastel gras sur papier – 1992 – 178 x 124 cm

Signature en bas au centre – Titre, série et référence au dos

Provenance : atelier de l'artiste

Series : « Histoires marsaillaises »

Oil pastel on paper – 1992 – 178 x 124 cm

Signed bottom center – Title, series and reference on the reverse

Origin : artist's studio


Informations connexes :

Autres vues  :


Le mot du marchand :

Très grand dessin ayant pour thème la guerre et élaboré à partir de souvenirs d’enfants glanés ici et là par médias et conversations interposés. Plusieurs conflits du 20ème siècle sont évoqués mais la végétation exprime une certaine prédominance pour ceux qui se sont déroulés dans le Pacifique. La facture volontairement enfantine s’inspire des dessins réalisés par Jean-Jacques Surian sur des carnets de comptabilité à l’époque où il envisageait de les réunir en une sorte de BD. Classiquement dans ses dessins de l’époque, les formes, les couleurs, les situations s’enchevêtrent tant qu’elles finissent par établir un tout compact. Le foisonnement des personnages est toujours aussi présent et la nature aussi dense mais ici les habituels enfants qui jouent dans l’herbe ou les amoureux qui se bécotent dans les fourrés sont remplacés par des soldats qui s’observent et s’entretuent. Toutefois comme dans l’univers onirique des enfants la guerre est sortie de sa réalité. Ici pas de sang, pas de morts, seule la « chorégraphie » des combats est mise en scène.

Word of the merchant :

Very large drawing which theme is war and made from memories of children gleaned here and there in media and conversations. Several conflicts of the 20th century are evoked but the vegetation expresses a certain predominance for those which took place in the Pacific. The intentionally childish workmanship is inspired by the drawings made by Jean-Jacques Surian on accounting books at the time when he was planning to combine them into a sort of comic book. Classically in his drawings of the period, shapes, colors, situations are intertwined so much that they end up establishing a compact whole. The abundance of characters is still present and nature still as dense, but here the usual children playing in the grass or lovers smooching in the thickets are replaced by soldiers who observe and kill each other. However, as in the dream world of children, war has come out of its reality. Here is no blood, no deaths, only the "choreography" of the fights is staged.



 

Demande de renseignements sur cette oeuvre / Information request about this artwork

 

Nota : Oeuvre référencée sous le numéro 4724 / Artwork referred under number 4724